(Ottawa) Le gouvernement fédéral prévoit de continuer à augmenter le nombre, record, de nouveaux résidents permanents au Canada au cours des trois prochaines années, alors qu’Ottawa tente de résorber un arriéré massif de demandes qui se sont accumulées pendant la pandémie.

Le ministre fédéral de l’Immigration, Sean Fraser, a présenté lundi son Plan des niveaux d’immigration 2022-2024, qui prévoit que le Canada admettra 431 645 résidents permanents cette année, 447 055 l’an prochain et 451 000 en 2024.

Le gouvernement fédéral indique donc qu’il veut augmenter le taux d’admission de nouveaux arrivants pour atteindre le seuil d’un peu plus de 1 % de la population canadienne d’ici 2024.

Le gouvernement a approuvé 405 0000 nouvelles demandes de résidence permanente en 2021, un record pour une seule année dans l’histoire du Canada.

Mais il y avait encore, au 1er février, un arriéré de plus de 1,3 million de demandes de résidence permanente et temporaire – des retards surtout dus à la pandémie, selon le gouvernement.

Le ministre Fraser a indiqué lundi que l’augmentation de l’immigration sera la clé de la reprise pandémique du Canada.

« Les nouveaux arrivants enrichissent et améliorent nos collectivités, et ils travaillent chaque jour à créer des emplois, à prendre soin des êtres qui nous sont chers et à appuyer les entreprises locales, a indiqué le ministre dans un communiqué. Tout au long de la pandémie, ils ont servi sur la ligne de front, œuvrant dans des secteurs clés comme les soins de santé, le transport et la fabrication. »

Source : La Presse